Tombes des prisonniers de guerre et des partisans morts en Belgique pendant la Seconde Guerre mondiale

Retour

Jumet-Gohyssart

Au cimetière de Jumet-Gohyssart (faubourg de Charleroi, province de Hainaut) est inhumé le  militaire soviétique Mikhaïl Plotnikov, né le 02.02.1920 à Stalinabad (aujourd’hui Douchanbé), en RSS du Tadjikistan. D’après les informations, il était membre de la Résistance belge.

Selon les autorités locales, après la libération de Charleroi de l’occupant allemand en septembre 1944, un énorme charnier fut découvert du côté de Jumet (le charnier du Diarbois) où reposent des personnes fusillées par les fascistes durant l’Occupation. Sur les 241 corps (238 hommes et trois femmes originaires de neuf Etats européens), seuls 207 ont pu être restitués aux familles des victimes. Les autres, longtemps non réclamés, ont finalement été inhumés à l’initiative de l’administration communale dans un carré spécifique du cimetière.

 

 



En dépit du fait qu’il existe aux archives communales des informations sur le numéro de la sépulture d’un soldat soviétique (194/35), il n’a toujours pas été possible actuellement de localiser celle-ci de manière précise ; en effet, le lieu d’inhumation des cadavres inconnus et non réclamés est une sorte de sépulture commune en forme de pelouse d’honneur recouverte de gravillons. Le carré est entouré d’un muret de béton où l’on peut lire sur la partie centrale : « Ici reposent les restes de 24 héros civils fusillés par l’ennemi au cours de la guerre 1940+1945 ». Du côté gauche du carré a été érigée une stèle en béton sur laquelle figure en lettres de bronze l’épitaphe : « En l’honneur des victimes des deux Guerres 1914-1918 et 1940-1945 »

Le 9 mai 2012, une tablette nominative reprenant l’identité du soldat soviétique a été fixée sur la sépulture commune. Le marbre gris est désormais frappé de l’épitaphe suivante en lettres dorées : « Mikhaïl Plotniko,  né le 02.02.1920 à Stalinabad, URSS. Fusillé par les nazis à Charleroi. Membre de la Résistance belge ».

 

A proximité de l’aéroport de Charleroi (au croisement de la 11ème rue du Zoning industriel et de l’Allée centrale du Zoning de Jumet) a été érigé en 2004 un monument aux victimes fusillées. Il représente une figure masculine ligotée devant un mur. Au-dessus du monument a été fixée une plaque avec l’épitaphe en français : «Hommage aux 241 victimes du Charnier de la Serna. Charleroi le 4 septembre 2004».

Chaque année, en août-septembre, les autorités locales et les associations de vétérans se rassemblent au pied du monument et y invitent les représentants des Etats étrangers comptant des citoyens tombés en cet endroit.

Le monument est fleuri tous les 9 mai par les membres des représentations étrangères russes en Belgique.

Un reportage sur l’inauguration du monument peut être visionné à l’adresse suivante : http://www.gosselies.be/60_ans_serna.htm

Cérémonies solennelles annuelles de dépôt de gerbes

2018

2017г.

2014

2012



2011



Chers visiteurs,
Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que l'orthographe des noms, prénoms et lieux de naissance des citoyens soviétiques inhumés en Belgique peuvent être faussée car ils sont écrits assez souvent en flamand et en français dans les livres d'enregistrement et sur les monuments.
Nous remercions l'Archidiocèse belgo-bruxellois de l'Église orthodoxe russe, les organisations de compatriotes russes et les institutions étrangères russes accréditées en Belgique pour les photos et leurs efforts pour préserver la mémoire de l'héroïsme des soldats soviétiques morts pendant la Grande Guerre patriotique.

L’Ambassade sera reconnaissante de fournir des informations et des photos des sépultures militaires soviétiques de la Seconde Guerre mondiale en Belgique et des cérémonies qui ont lieu là-bas.

Veuillez envoyer vos documents à l'adresse électronique de l'Ambassade amrusbel@skynet.be avec la note « Tombes de Guerre».