Tombes des prisonniers de guerre et des partisans morts en Belgique pendant la Seconde Guerre mondiale

Retour

Linden

Au cimetière de Linden (commune de Leuven, province de Flandre Orientale) se trouve la tombe du Résistant soviétique Vassili Petrovitch Jouravlev, tombé en octobre 1943 au cours d’une mission de la Résistance.

Il est inhumé dans la partie du cimetière réservée aux sépultures militaires. Sur une stèle en béton figure l’inscription suivante en néerlandais : «Vassili Jouravliev, Soldat de l’URSS, Résistant, groupe A34, né en Union Soviétique, tué à Linden en 1943».

Monument

A côté de la tombe de V.P. Jouravliev se trouve un monument érigé par les habitants de Linden en hommage à leurs concitoyens tombés durant la Première Guerre mondiale et aux Résistants tués en 1940-1945. Le nom de V. Jouravliev figure dans cette liste, avec une date de décès plus précise que sur la stèle : octobre 1943.

Renseignements biographiques

Vassili Petrovitch Jouravliev est né le 22 avril 1920 à Selnikovo, un village de la commune d’Egorevsk, dans l’ancien gouvernement de Riazan (aujourd’hui province de Moscou, district de Kolomenskoïe, Gorki). Avant d’être appelé sous les drapeaux, il travaillait comme monteur-électricien de rang 6 à l’atelier de fonderie de l’usine Kouïbychev à Kolomenskoïé. En 1939, il fut mobilisé par le Bureau de recrutement militaire de Kolomenskoïé pour la Province de Moscou, fit son instruction au sein de la Flotte de la Mer Noire, avant d’être incorporé au monitor « Martynov » de la Flottille militaire du Danube (projet SB-37).  

Le 22 juin 1941, le monitor Martynov se trouvait à Izmail ; en août-septembre 1941, il participa à des combats du côté de Zaporojié.  Le 18 septembre 1941, à 4h18, le monitor Martynov, bloqué dans sa percée vers la mer Noire, fut coulé sur la Konka par son équipage, à 4 km en en amont de Blagoveschenskoïe. Le 6 octobre 1941, il fut rayé de la liste des bâtiments de la Marine. L’équipage continua les combats au sol. Jouravliev V.P. fut porté disparu en janvier 1942.

En fait, V.N. Jouravliev avait été capturé et envoyé en camp de travail en Belgique. Evadé, il avait rejoint les rangs de la Résistance belge (groupe A34) et participé aux opérations des maquisards. Il fut tué en octobre 1943 du côté de Linden, où il repose aujourd’hui.

 (Une partie des informations et des éléments biographiques ont été fournis par A. Novikov, résidant à Kolomna, dans la province de Moscou, fils du prisonnier V.P. Jouravliev ; nous remercions K.B. Strelbitsky pour son aide à la rédaction documentaire).

Cérémonies solennelles annuelles de dépôt de gerbes

2018

2017

 

2014

2012

2011



Chers visiteurs,
Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que l'orthographe des noms, prénoms et lieux de naissance des citoyens soviétiques inhumés en Belgique peuvent être faussée car ils sont écrits assez souvent en flamand et en français dans les livres d'enregistrement et sur les monuments.
Nous remercions l'Archidiocèse belgo-bruxellois de l'Église orthodoxe russe, les organisations de compatriotes russes et les institutions étrangères russes accréditées en Belgique pour les photos et leurs efforts pour préserver la mémoire de l'héroïsme des soldats soviétiques morts pendant la Grande Guerre patriotique.

L’Ambassade sera reconnaissante de fournir des informations et des photos des sépultures militaires soviétiques de la Seconde Guerre mondiale en Belgique et des cérémonies qui ont lieu là-bas.

Veuillez envoyer vos documents à l'adresse électronique de l'Ambassade amrusbel@skynet.be avec la note « Tombes de Guerre».